Logo de la ville de Strasbourg: eurométropole, capitale européenne

Septembre

septembre-sans

MUSIQUE & SPIRITUALITÉ

« Bach était un architecte… [Dans sa musique], nous sommes en présence d’un édifice idéal où la force et la souplesse s’uniraient pour produire l’impression de grandeur. » C’est ainsi qu’Albert Schweitzer qualifiait l’un des plus géniaux compositeurs de musique sacrée de l’Occident.
Une musique n’est-elle sacrée que parce que celui qui l’a composée avait la foi ? Ou ne l’est-elle pas plutôt parce qu’elle dégage une certaine spiritualité ? La musique de Bach ne parle-t-elle qu’aux protestants ou peut-elle aussi interpeller un catholique, un juif, un musulman, un bouddhiste ?

Certes, le cadre liturgique imposé à une cantate, une messe ou un requiem les rattache ipso facto à une tradition religieuse et les rend de ce fait impropres à un usage dans un culte différent. Cependant la musique, comme tout édifice religieux, fait d’abord sens par sa forme, son architecture : elle émeut par sa construction, elle élève par sa beauté. Au Moyen Âge, la musique était rangée dans le quadrivium, aux côtés de l’astronomie, de l’arithmétique et de la géométrie. Car on considérait que l’art des sons était une combinatoire qui devait rechercher les justes proportions.

Plus près de nous, à une époque où la musique n’est plus une branche des mathématiques, Olivier Messiaen a usé de procédés similaires dans sa musique sacrée. Bien que fondée en majeure partie sur des textes chrétiens, elle cherche à traduire des gestes spirituels universels, comme l’Assomption, la Transfiguration et la Résurrection. Là encore, il prend l’habit du maçon, jouant avec les modes comme l’architecte manie son compas.

Pareil à la Tour de Babel, l’art musical se comprend dans toutes les langues, et n’en parle aucune, si ce n’est la sienne. Au sommet de cette tour, il y a Dieu, Allah ou Yahvé. C’est au musicien d’en construire le chemin, et à l’auditeur de le parcourir.

Mathieu Schneider
Vice-président Culture, Sciences en Société de l’Université de Strasbourg