Logo de la ville de Strasbourg: eurométropole, capitale européenne

Novembre

calendrier-interreligieux-novembre

LES JARDINS INTERRELIGIEUX

Nous l’avons découvert tout au long de ce calendrier : chacune de nos traditions religieuses entretient un rapport particulier avec la nature, considérée comme l’oeuvre du Dieu créateur. Certaines plantes sont chargées d’une signification symbolique extrêmement forte. Les religions monothéistes considèrent même qu’à l’origine, le monde était un jardin, le jardin d’Eden. Nos jardins terrestres sont aussi des lieux de beauté et de calme, de croissance et de respiration.

Ce constat a conduit plusieurs groupes interreligieux à créer des «jardins interreligieux»: il s’agit à la fois de lieux où l’on découvre l’histoire de chaque religion par les plantes qui marquent sa tradition, et de lieux de rencontre entre les membres de ces traditions.

À Strasbourg, le jardin interreligieux de la Meinau a pour nom, fort justement, l’Oasis de la rencontre. Un lieu où l’on peut se poser, rencontrer d’autres, reprendre vie et force lorsque le désert semble envahir nos vies.

Présents aussi à Saverne, à Valff et à Benfeld (et au Jardin des Deux Rives avec le jardin biblique) ces lieux sont à l’image de ce que nous souhaitons vivre dans le dialogue interreligieux: permettre à chacun de grandir dans sa propre tradition, sans envahir le terrain d’autrui ni lui faire de l’ombre mais en se donnant les uns aux autres les meilleures conditions de croissance spirituelle, de la même façon qu’une plante a besoin d’eau et de lumière pour grandir et porter du fruit.