Logo de la ville de Strasbourg: eurométropole, capitale européenne

Avril

calendrier-interreligieux-avril

LE CYCLE DU BLÉ, CYCLE DE LA VIE

Le blé permet de confectionner le pain qui est l’une des nourritures fondamentales de l’homme sous bien des latitudes. Le pain sans levain entre dans le rituel du repas juif de la Pâque : il s’agit de rappeler le repas pris en toute hâte au moment de l’Exode. C’est au cours de ce repas que Jésus, la veille de sa mort, rompt le pain et le donne à ses disciples en disant : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps livré pour vous.» Le rituel de la messe fait mémoire de ce dernier repas de Jésus, la Cène, et rappelle que le pain est «fruit de la terre et du travail de l’homme» soulignant ainsi que c’est toute la vie de l’humanité qui est offerte à ce moment.

L’image du blé est utilisée de nombreuses fois par Jésus dans les paraboles, ces récits imagés qui l’aident à faire comprendre à ses auditeurs ce qu’est le Royaume de Dieu. Le chrétien est appelé à «porter du fruit» comme le grain de blé, à faire fructifier la Parole de Dieu dans de la bonne terre, sans ronces ni pierres. Cependant, il est toujours précisé que «Dieu est le maître de la moisson»: l’homme ne fait pas pousser le blé mais peut lui donner les conditions de sa croissance.

Enfin, dans l’évangile selon saint Jean, Jésus utilisera l’image du grain de blé qui doit mourir une fois planté en terre pour que l’épi puisse lever: il annonce ainsi sa mort et sa résurrection, ainsi que la manière dont nous sommes appelés à mourir à nous-mêmes pour faire grandir en nous la vie de Dieu.